Soutien Aux Oeuvres Salésiennes en HAITI par une solidarité ici pour un developpement là-bas
Soutien Aux Oeuvres Salésiennes en HAITI par une solidarité ici pour un developpement là-bas

SOS Haïti Sidel

Soutien aux Oeuvres Salésiennes en Haïti par une Solidarité Ici pour un DEveloppement là-bas

Association à but non lucratif Loi 1901.

 

Reconnue d'intérêt général. Habilitée à delivrer des reçus fiscaux.

Du nouveau dans les écoles...

L’ENAM après  la reconstruction

Les cours ont repris depuis février 2015

Cinq filières sont développées:

  1. Technique des Réseaux Informatiques
  2. Secrétariat Bureautique
  3. Mécanique Automobile
  4. Maintenance Industrielle
  5. Electromécanique

 

L’opinion d’un haïtien sur Haïti après le séisme du 12 janvier 2010.

 

12 janvier 2010 – 12 janvier 2014

 

 

Le 12 janvier 2010, Haïti est tombé, mais avec l’aide de DIEU, le courage des haïtiens et la solidarité internationale, il commence à se relever petit à petit.

 

Que peut-on dire de la situation haïtienne post séisme jusqu’à l’heure actuelle… ? Au lendemain du séisme, tous les yeux étaient fixés sur Haïti et les haïtiens et il y avait tellement de promesses qu’on pouvait même remplir le monde avec. Toutefois, ce qui est notable et regrettable, c’est que beaucoup de promesses sont restées dans l’air et ne sont pas arrivées à se concrétiser. Les haïtiens sont-ils les premiers coupables en ce sens-là ou non ?

 

               En tout cas, ne perdons pas notre temps à chercher des coupables, il y a tellement de choses à faire pour changer le visage de ce « grand » « petit » pays qu’on appelle Haïti. Nous qui vivons dans ce dernier, frappé par le séisme, nous sommes autorisés à dire ce que nous pensons autour de la situation actuelle. En réalité et en vérité, beaucoup d’efforts sont faits, beaucoup de sacrifices sont consentis tant du coté des responsables du pays que du coté des organisations internationales pour améliorer la vie des citoyens de ce dit « Pays ».

 

Nous sommes témoins de ce qu’on a fait et de ce qu’on continue de faire. En toute justice, ce qui est fait est tellement minime qu’il devient insignifiant. Nonobstant, il serait injuste de dire que rien n’est fait car au niveau des infrastructures routières, au niveau du ramassage d’ordures, au niveau de la sécurité et d’autres, quelques efforts sont remarquables. Mais jusqu’à présent c’est une goutte d’eau dans un verre ; il va falloir « faire plus » et « faire mieux ».

 

Pour quelqu’un qui vit en Haïti, il y a encore la possibilité de se mettre à espérer, de croire en un lendemain meilleur. Mais ce lendemain meilleur doit se reposer d’abord et avant tout sur le dos des haïtiens, car Haïti doit compter au prime abord sur les haïtiens et sur chaque haïtien sans pour autant exclure une main amie qui veut vraiment l’aider sans lui faire prendrele chemin de l’assistanat. Ce dernier, aux yeux de plus d’un, gagne davantage du terrain en Haïti et c’est un grand mal qu’on fait ainsi à Haïti et aux haïtiens.

 

Nous souhaiterions voir changer certaines modalités au niveau des aides accordées à Haïti dans le cadre du respect que nous avons à cultiver les uns à l’égard des autres.

 

                                                             Port-au-Prince le 09/01/2014

 

                                                                              Pierre Ernest BAZILE

Chères amies et chers amis,        

 

 

Il existe des problèmes que l’on ne peut gérer seul et qui nécessitent, parfois, un appel au secours.

 

Vous n’êtes pas sans savoir que notre association, « SOS Haïti SIDEL » tente d’apporter de l’aide à de jeunes enfants, issus de familles particulièrement défavorisées, qui se trouvent scolarisés dans les écoles Salésiennes haïtiennes.

C’est ainsi que nous nous sommes particulièrement rapprochés de l’Oeuvre des Petites Ecoles de Père Bohnen { OPE-PB } qui scolarise plus de 17 000 enfants dans 50 petites écoles disséminées dans les nombreux bidonvilles de Port au Prince qui portent tous des noms évocateurs : « Cité Soleil, La Saline, ronx, Brooklyn, Drouillard, etc… ».

C’est en mars 2008 que, face à l’augmentation démesurée du prix des denrées alimentaires qui engendra des émeutes contre la faim dans le monde entier, Père ZUCCHI, Directeur de l’OPE-PB, décida de créer une boulangerie !

-          L’Ecole Nationale des Arts et Métiers { ENAM } libéra le bâtiment nécessaire pour implanter la boulangerie.

-          Une société hollandaise, dont Père ZUCCHI connaissait très bien le Directeur, offrit les machines nécessaires (four, pétrin, bouleuse, diviseuse, etc…).

-          Notre association prit en charge l’achat et la livraison des matériels nécessaires pour concevoir les installations électriques, la réalisation de ces installations électriques, la remise en état de fonctionnement des machines et la mise en service de la boulangerie.

-          Pierre COLLET, boulanger français en retraite missionné par notre association, forma de jeunes haïtiens au métier de boulanger.

-          Dans un premier temps, l’Union Européenne et les Etats Américains offrirent de la farine.

 

… et les enfants purent, en arrivant le matin avec un ventre vide, recevoir un petit pain de 45 grammes et un verre de lait sucré…

 

Pendant plus d’une année, la boulangerie a pu fonctionner et produire le pain nécessaire avec, il faut le reconnaître, une qualité assez variable en fonction de la farine reçue dont parfois la date limite de panification était largement dépassée… Mais les enfants pouvaient tout de même manger quelque chose !

 

 

C’est en décembre 2009 que, suite à la forte baisse de la dotation en farine de l’Union Européenne et aux difficultés pour trouver de la farine en Haïti, Père ZUCCHI m’avait fait parvenir un premier appel au secours. Face au refus d’aide des grandes minoteries françaises, nous vous avions sollicités et vos généreux dons avaient permis de recueillir 9980,00€ en moins d’un mois. Nous avions alors acheté 12 tonnes de farine qui avaient été chargés dans un container le 23 décembre 2009. Le bateau, qui était arrivé en baie de Port au Prince le 10 janvier 2010, jour du tremblement de terre, s’était alors replié vers Kingston en Jamaïque... Heureusement, la boulangerie n’avait subi que très peu de dégâts et restait fonctionnelle, alors que tous les bâtiments environnants s’étaient écroulés. Très rapidement, la farine a pu être livrée et la boulangerie a intensifié sa production … non plus pour nourrir les enfants des écoles, mais les sinistrés qui avaient trouvé refuge dans les maisons Salésiennes haïtiennes. Depuis cette date, notre association effectue des versements réguliers afin d’acheter de la farine que l’on peut trouver plus facilement, en Haïti, et pour des prix plus raisonnables ne nécessitant plus d’acheter de la farine en France.

Début novembre 2013, le brûleur du four est tombé en panne. Alerté par Père ZUCCHI, nous avons acheté les pièces nécessaires {manager de combustion, cellule de contrôle de flamme et électrodes d’allumage} que nous avons expédiées par Chronopost le 8 novembre. Ces pièces, sont arrivées à Port au Prince, et ont été montées par les techniciens de l’école que nous avons formés. Mais sera-t-il possible de poursuivre encore longtemps la production de pain avec un four si vieillissant et trop sollicité ?

 

Depuis plus de 21 années, nous menons des projets que nous suivons et améliorons régulièrement :

-          En Haïti

  • Electrification de la Fondation VINCENT du Cap Haïtien (1999, 2000, 2010 et 2011).
    • Circuits hydrauliques de la Fondation VINCENT du Cap Haïtien (2002, 2011, 2012, 2013).
    • Electrification des trois écoles de la « zone ENAM » (2003 à 2007 puis 2010, 2011, 2012 et 2013).
    • Equipements des laboratoires de la Fondation VINCENT (2002, 2005, 2006 et 2010 à 2013).
    • Etc…

-          En France pour des équipements destinés aux écoles professionnelles haïtiennes.

  • Réalisation des armoires de commande en France puis réparation et mise en service de machines outils telles que : rectifieuse plane, plieuse hydraulique et scie guillotine hydraulique (2008, 2009 puis 2010 et 2011).
  • Réalisation des armoires de commande en France puis installation et mise en service des pompes à la Fondation VINCENT (2010, 2012).
  • Réalisation de systèmes pédagogiques destinés à la formation de techniciens dans les écoles Salésiennes haïtiennes (2010, 2011, 2012 et 2013).
  • Etc…

-          En France pour la formation de techniciens haïtiens.

  • En mécanique automobile : formation de 8 stagiaires pendant plus de 3 mois (1998, 1999 et 2000).
  • En mécanique automobile : Jeff-Nider GUSTAVE (février 2009 à décembre 2011).
  • En Maintenance Industrielle : Michelet DESIR (septembre 2012 à juillet 2014).

 

Tous ces projets, menés tant en Haïti qu’en France, coûtent beaucoup d’argent… et aujourd’hui, alors que la boulangerie rencontre de très gros problèmes de fonctionnement, nos « caisses » sont vides et il nous est impossible de répondre à l’appel de Père ZUCCHI. De plus, compte-tenu de l’urgence de la demande et des sommes nécessaires, il nous est impossible d’organiser quelque manifestation que ce soit !

 

Je ne peux m’empêcher de penser à ces enfants qui, à l’approche des fêtes de fin d’année, vont souffrir de la faim dans leurs familles et qui, en plus, ne pourront pas disposer de pain à leur arrivée dans l’école! C’est pour cette raison que j’ose, malgré la gêne que m’inflige une telle démarche, solliciter votre générosité et votre aide.

 

Alors, si le cœur vous en dit et si, à l’approche des fêtes de fin d’année, vous pensez qu’il serait bon de penser à tous ces enfants qui font partie des 868 millions d’humains qui souffrent de la faim, aidez-nous, s’il vous plait, à collecter les 12 000 € nécessaires pour approvisionner la boulangerie en farine et acheter au moins un nouveau brûleur.

 

 

                        Association « SOS. Haïti. SIDEL »

                        Institut LEMONNIER

BP 269                      

14013 CAEN   Cedex 01  

                       

 

Si vous le désirez, un reçu fiscal, correspondant au montant du DON effectué, pourra vous être envoyé par retour de courrier.

 

Comptant sur votre compréhension et sur votre aide, nous vous présentons, au nom de ces enfants qui espèrent tant en nous, nos remerciements anticipés les plus sincères et nos salutations les plus respectueuses.

 

                                                 KELLERHALS Gérard

 

Bilan des sommes versées par notre association, pour l’achat de farine et d’ingrédients nécessaires pour faire du pain, depuis notre premier appel au secours. de décembre 2009 :

 

 

22 décembre 2009

Appel au secours de décembre : achat de la farine + transport

7269,00 €

19 février

2010

Versement du solde de l’opération : Appel au secours de décembre 

9980,00 – 7269,00 = 2711,00€     soit         3110,00$US

2711,00 €

21 juillet

2010

Virement en Haïti pour achat de farine

6741,00 €

18 janvier

2011

 

18 juillet

2011

Virement en Haïti pour achat de farine

10 000,00 €

Virement en Haïti pour achat de farine

Argent récolté par le projet des A.D.B. (vente de planches autocollantes)

10 000,00 €

9 février

2012

Virement en Haïti pour achat de farine

10 000,00 €

2013

Pas de virement… pour le moment !

0,00 €

TOTAL

46 721,00 €

 

Découvrez notre association ainsi que ses membres.  

Pour tous renseignements, n'hésitez pas à nous contacter ; nous sommes à votre entière disposition !



Carte de Haïti
carte haiti.jpg
Image JPG [175.1 KB]

NOS COORDONNEES

SOS HAITI Sidel

Institut Lemonnier

60 rue d'Hérouville

CS 80269

14013 Caen Cedex 1


Téléphone : 02-31-46-72-00

 www.institut-lemonnier.fr

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

 

également:

 

Campus de Pouillé-Angers

BP 90049

49136 Les Ponts de Cé cedex

téléphone: 02-41-44-87-11

http://www.campus-pouille.com/

 

Giel Don Bosco

Les cours

61210 Giel-Courteilles

téléphone: 02-33-67-99-00

www.giel-don-bosco.org

PARTENARIAT:

Jérémy REULIER, viticulteur-récoltant dans l’Anjou (49) et ancien élève du Campus de Pouillé à Angers, est partenaire de notre association.

En cliquant sur le lien

http://vignoble-ecasserie.fr/

 

vous pourrez accéder à son site et ainsi découvrir ses vins d’Anjou.

En passant commande de la part de notre site internet, la commission de la vente sera reversée à SOS Haïti Sidel.

Merci

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© SOS Haiti Sidel